scenic

Ordre du Yukon

L’Ordre du Yukon est une nouvelle distinction qui met à l’honneur les Yukonnaises et les Yukonnais qui se distinguent par leurs réalisations exceptionnelles et leurs importantes contributions à la société.

  • À l’instar de ce qui se pratique dans les autres provinces et territoires, l’Ordre sera la plus haute distinction honorifique du Yukon.
  • Le Yukon est la dernière entité administrative canadienne à se doter d’un Ordre à ce niveau. Les démarches de mise en œuvre, entamées depuis quelque temps, s’appuient sur tout le travail réalisé par l’ancien commissaire, Doug Philips.
  • Le gouvernement du Yukon a adopté le texte législatif nécessaire à la création de l’Ordre, la Loi sur l’Ordre du Yukon. Je me réjouis de constater que nous serons bientôt à même de recevoir nos toutes premières candidatures.
  • Pour l’heure, aucune date n’a été fixée pour le lancement d’appel à candidatures, car certains points restent à définir. Nous allons, entre autres, constituer un Conseil consultatif qui sera chargé d’évaluer les candidats et de présenter ses recommandations au chancelier de l’Ordre. Le premier appel devrait avoir lieu en ce début d’année
  • Le rôle de chancelier – assuré par le commissaire en fonction – est une composante obligatoire de la structure d’un ordre.
  • Si tout se déroule comme prévu, l’appel à candidatures aura lieu ce printemps et les premières nominations seront annoncées à l’été 2019.
  • Une fois que tous les éléments seront en place, je lancerai l’appel à candidatures et le public pourra soumettre le nom de Yukonnaises et de Yukonnais méritants. 

Foire aux questions

Pourquoi faut-il créer un Ordre du Yukon alors que nous avons déjà les Prix du commissaire?

L’Ordre du Yukon met à l’honneur les Yukonnaises et les Yukonnais méritants qui se distinguent par leurs réalisations exceptionnelles et leurs importantes contributions à la société, tous domaines confondus (ex. les sports, les arts, le secteur privé, les sciences, etc.).

L’Ordre du Yukon se différencie des Prix du commissaire par le fait que ses membres forment une communauté de personnes vivantes ayant eu une profonde influence sur le territoire. Il s’agit d’une distinction suprême que nous comptons faire intégrer dans l’ordre de préséance des décorations canadiennes (ordres, décorations et médailles).

À la séance de printemps, le gouvernement du Yukon a adopté une loi permettant aux Yukonnaises et aux Yukonnais de recevoir une distinction d’un tel niveau.

Le Yukon était la dernière entité administrative au Canada à ne pas s’être encore dotée de ce titre honorifique. En créant l’Ordre du Yukon, le gouvernement remédie donc à cette situation en permettant à ses citoyens méritants de recevoir les mêmes honneurs que leurs homologues ailleurs au Canada.

Les prix jeunesse existent-ils toujours?
Oui. Le Prix d’excellence décerné à des jeunes existe toujours et il est remis en partenariat avec le Secrétariat à la jeunesse. Cette distinction récompense les jeunes de 18 ans et moins qui ont rendu un service exceptionnel à leur collectivité ou qui, au cours de leurs activités, ont eu une influence positive et une conduite exemplaire en consacrant temps, énergie et talent au mieux-être de leur collectivité.

Le Prix pour le service bénévole et celui pour les actes de bravoure sont également toujours en vigueur.  

La création de l’Ordre du Yukon fera-t-elle disparaître les Prix du commissaire?
Non. Les trois Prix du commissaire – le Prix pour le service bénévole, Prix pour les actes de bravoure et le Prix d’excellence décerné à des jeunes – continueront d’exister.

Pourquoi l’Ordre du Yukon ne remplace-t-il pas les Prix du commissaire?
Brièvement : il y a trop de Yukonnaises et de Yukonnais remarquables qui méritent d’être mis à l’honneur pour éliminer les Prix du commissaire.
L’Ordre du Yukon est une prestigieuse distinction honorifique et, à ce titre, le nombre de prix décernés chaque année sera restreint. La limite sera de dix nouveaux membres pour les deux premières années de l’Ordre, puis d’un maximum de trois personnes pour les années suivantes. La sélection sera rigoureuse, comme devrait l’être une nomination de cette envergure, puisque l’Ordre vise à reconnaître les mérites de personnes exceptionnelles.

Les deux premières années de l’Ordre seront l’occasion de recruter de nouveaux membres rapidement. Par la suite, trois Yukonnaises et Yukonnais seront sélectionnés une fois l’an, conformément aux règles des ordres en vigueur dans les autres provinces et territoires.

Comme l’indique la Loi : « l’Ordre a pour objet de reconnaître les particuliers qui, d’une part, se sont distingués par leur excellence et leurs réalisations et, d’autre part, ont apporté des contributions exceptionnelles au bien-être social, culturel ou économique du Yukon et de ses résidents. »

Selon cette définition, l’Ordre n’intègre pas deux qualités mises en valeur par les Prix du commissaire – la bravoure et la jeunesse. Il m’apparaît essentiel que celles-ci demeurent des qualités récompensées à leur juste valeur.

Il m’importe également de continuer à saluer l’influence considérable qu’ont les bénévoles dans nos collectivités – un mérite récompensé par le troisième Prix du commissaire, le Prix pour le service bénévole.

À la différence de l’Ordre, les Prix du commissaire ne sont pas fixés dans la loi. Le choix de leur remise revient donc à la personne qui occupe le poste de commissaire. À ce titre, je souhaite ardemment poursuivre la remise de ces prix afin de reconnaître publiquement les apports à la collectivité des Yukonnaises et des Yukonnais de tous horizons.

Qu’entend-on par contribution exceptionnelle?
La nature des contributions sera aussi diversifiée que les personnes qui les réaliseront. Elles peuvent notamment prendre les formes suivantes : faire progresser la littératie au Yukon, œuvrer pour le développement économique, insuffler un dynamisme remarquable à la communauté artistique.

Le Prix pour le service bénévole et le Prix pour les actes de bravoure sont-ils décernés chaque année?
Des Prix pour le service bénévole sont remis tous les ans. La raison en est que la fibre bénévole vibre dans le cœur de bon nombre de Yukonnaises et de Yukonnais. Année après année, nous rencontrons des bénévoles qui se démarquent de par leur contribution et qui méritent d’être récompensés.

Les Prix pour les actes de bravoure ne sont pas remis chaque année. Heureusement, car cela signifie qu’il n’y a pas eu d’occasion tragique dans le territoire où des citoyens ont eu à se mettre en danger pour sauver la vie de quelqu’un.

Toutefois, aucune règle ne nous oblige à décerner ces prix tous les ans. Ce ne sont là que deux des multiples possibilités qui sont à notre disposition pour souligner publiquement les mérites des Yukonnaises et Yukonnais remarquables.

Pourquoi l’Ordre du Yukon est-il « supérieur » aux Prix du commissaire?
À l’instar de ce qui se pratique dans les autres provinces et territoires, l’Ordre sera la plus haute distinction honorifique du Yukon.

Il s’agit d’une condition essentielle pour que cette distinction soit reconnue dans l’ordre de préséance des décorations canadiennes; une reconnaissance requise pour que les membres de l’Ordre du Yukon puissent porter l’insigne.

Puis-je soumettre une candidature pour l’Ordre du Yukon?
Pour l’instant, non. Le gouvernement du Yukon élabore actuellement le processus de nomination des candidats. Une fois que tous les éléments seront en place, nous publierons l’appel à candidatures.

Les membres de l’Ordre du Yukon recevront-ils une médaille? Quelle forme prendra cette distinction?
Il faut d’abord préciser que l’Ordre n’est pas qu’une remise de prix : les récipiendaires en deviennent membres à vie. Ainsi, seules des personnes vivantes peuvent être désignées – aucune disposition n’est prévue pour des nominations posthumes.

Les membres de l’Ordre recevront un insigne. Il est d’ailleurs l’un des éléments en cours d’élaboration.

Qui composera le Conseil consultatif de l’Ordre du Yukon?
La sélection des membres du Conseil consultatif est établie dans la Loi sur l’Ordre du Yukon. 

Il sera entre autres composé du juge en chef, qui en sera le président, et du président de l’Assemblée législative, du recteur du Collège du Yukon, et du secrétaire du Conseil exécutif.

Le Conseil des Premières nations recommandera un membre au chancelier, un poste occupé par le commissaire en titre. À ce titre, ce dernier sera également responsable de sélectionner deux autres membres.

Le Conseil consultatif de l’Ordre sera constitué de personnes issues d’importantes institutions sociales du Yukon, de membres du public et de membres des Premières nations. Cette composition permettra d’avoir une vision globale des Yukonnais et des Yukonnaises méritants.